Et avec sa queue, il frappe

 

Et avec sa queue, il frappe est un dialogue entre un père et un fils. Un fils présent une semaine sur deux. Un père qui tente de préserver le temps de la mère comme le dit ce con de psy mais qui sait qu'il doit établir un dialogue avec ce fils. Maintenant. Ils ont cinq minutes. La cloche n'a pas encore sonné... 


Car voilà, ce fils lui avoue qu'il a peur d'aller à l'école parce qu'un de ses camarades le traite de tapette. Son père va alors, comme il peut, avec ses mots à lui, avec ses références, lui donner des armes, lui donner des exemples, lui révéler comment lui, à son âge, s'est sorti d'une situation similaire : il a regardé tous les films d'horreur, slashers, rapes and revenge, zombies, cannibals... qui lui passaient sous la main. Il a, de cette façon, appris les coordonnées de ce monde sans pitié et acquis des armes pour survivre. Et surtout, surtout, il a osé inviter Katia N'Guyen-Courvoisier à sa boum. Mais c'est déjà presque une autre histoire... 


 

 

 

 

Texte de : Thomas Gunzig
Mise en scène : Fabrice Richert
Avec : Matthieu Lermitte
 
 
 

 

string(82) "Smarty error: unable to read resource: "globalcontent:silde_Avec_sa_queue_300x444""